Le temps des fêtes en solo

Vous serez seul(e) durant le temps des fêtes? Sachez qu’il est tout à fait possible de profiter de cette période de relâche pour vous faire du bien… même en solo. Comme vous le verrez dans cet article, écrit sur un ton léger, les joies du temps des Fêtes ne sont pas réservées aux couples, bien au contraire!

On s’organise pour éviter les coups de cafard

C’est évident qu’il y a une différence entre se présenter au réveillon familial non accompagné (e), ou encore être le ou la seul(e) célibataire lors d’un souper entre amis, et être vraiment SEUL(E) avec soi-même le soir du réveillon.

Si vous n’êtes pas du genre solitaire, préparez-vous psychologiquement — et à l’avance — en dressant une liste des activités que vous avez toujours eu envie de faire, sans en avoir le temps ou encore des choses qui vous feraient plaisir.

Si toutes ces idées ou activités destinées à vous divertir vous semblent fades en solo, planifiez des soirées ou des activités avec d’autres célibataires que vous connaissez. Il y en a sûrement autour de vous! Qu’il s’agisse d’un collègue de travail, d’un voisin ou d’un ami (voire plusieurs).

Vous pouvez aussi vous renseigner à l’avance sur les événements (soupers, soirées) organisés près de chez vous pour les célibataires ou les gens seuls durant la période des fêtes.

Pourquoi ne pas profiter des semaines précédant Noël pour faire la rencontre d’autres célibataires sur Réseau Contact et organiser des rencontres avec ceux ou celles avec qui vous partagez des affinités. Si ça colle, ce sera magique!

Voici quelques suggestions anti-déprime 

    • On se met dans l’ambiance des fêtes en décorant notre chez-soi — un sapin, un poinsettia, une guirlande ici et là. Bref, on égaye les pièces de la maison.
    • On s’organise une soirée mémorable avec une bonne bouffe et tout ce qui nous fait vraiment envie – bon vin, et même champagne pourquoi pas? Petites bouchées, repas gastronomique, dessert copieux ou autres gâteries. Pas de compromis ou de décompte calorique. Juste du bonheur sans aucun remords!
    • On n’a pas du tout envie de cuisiner? C’est parfait. Plein de restaurants proposent des menus spéciaux pour l’occasion.
    • On s’offre un cadeau joliment emballé (si ça nous fait plaisir). Sinon, on songe à quelque chose à s’offrir à soi de soi ; une journée au spa, une nuitée à l’hôtel pour se faire dorloter, un weekend en ski, et pourquoi pas des vacances dans le sud?

  • On revisite les classiques de Noël emmitouflé (e) dans une couverture moelleuse. On allume le foyer (si vous en avez un!) et on s’évade au rythme des films que l’on prend toujours plaisir à revoir comme Le sapin a les boules avec Chevy Chase, La vie est belle de Roberto Benigni, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain avec Audrey Tautou, The Holidays avec Cameron Diaz, Kate Winslet, Jude Law et Jack Black, Forrest Gump avec Tom Hanks, When Harry met Sally (tellement!) et l’incontournable Le Journal de Bridget Jones avec Renée Zellweger.
  • On skype avec la famille restée au loin ou avec nos enfants qui passent le réveillon ou une partie du temps des fêtes chez votre ex, ou mieux avec des amis pour chasser l’ennui et rire un bon coup.
  • On sort marcher dans les rues animées ou illuminées pour s’imprégner de la magie de Noël. Un bon bol d’air est l’antidépresseur par excellence!
  • On bouge en s’adonnant à certaines activités facilement praticables en solo comme une balade dans un parc ou randonnée en patin ou en raquettes. Pas besoin d’aller bien loin. La plupart des municipalités disposent de sites sportifs, de sentiers ou de patinoires extérieures.
  • On s’organise pour faire du bénévolat, et peut-être de belles rencontres. Socialiser en faisant du bien procure un sentiment de plénitude qu’il fait bon de découvrir.
  • On en profite pour lire le livre qu’on n’a jamais eu le temps de lire dans un café ou sous la couette. On bouquine à la librairie à la recherche d’un ou d’une belle célibataire.
  • On se dorlote autant qu’on peut. Bain moussant, masque, manucure. On s’offre un massage ou une virée dans les magasins pour profiter des soldes d’Après-Noël.
  • On s’adonne à un nouveau loisir — des volontaires pour une virée en ski de fond? Un après-midi poterie dans un atelier spécialisé ou une soirée à peindre ou faire du scrapbooking. Le rythme plus lent du temps des fêtes lorsqu’on est seul(e) est l’occasion parfaite pour expérimenter de nouvelles choses.

En conclusion, le mot d’ordre est de se gâter en fonction de ses goûts et de ses intérêts. Le but étant de garder le moral, en profiter pour se ressourcer et être prêt (e) à accueillir l’amour lorsqu’il se présentera.

Joyeuses fêtes à tous!

 Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement

Réseau Contact
Réseau Contact et ses experts en rencontre répondent à vos questionnements en matière de relations interpersonnelles et amoureuses.

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire