Survivre aux fêtes
quand on est célibataire

Ça y est. On s’apprête à vivre l’un des moments les plus angoissants de l’année célibatairement parlant. Le calendrier et la muzak de la pharmacie vous le rappellent quotidiennement: y’a pas de doutes, c’est le temps des fêtes.

Plus vous avancez dans votre dégustation de chocolats de l’avent, plus le Grinch en vous a envie de faire une crise du bacon. Vous ne détestez pas nécessairement les célébrations de Noël (ou de la fête de l’hiver, comme l’a rebaptisée un magasin de meuble suédois qui ne veut froisser personne), non, ce qui vous fait dresser les cheveux sur la tête, c’est chaque fois que les membres de votre famille vous demandent et ce,  de moins en moins subtilement, “Es-tu encore célibataire??”

Célibataire, ce mot quasiment tabou qui fait de vous quelqu’un de supposément incomplet.

D’ailleurs, la définition de « célibataire » du dictionnaire, c’est :”État d’une personne qui est en âge de vivre en couple ou d’être mariée mais qui n’a pas de conjoint dans sa vie amoureuse et sexuelle.”

Notez ici le mot ÉTAT.

On jurerait qu’être célibataire est une maladie, non? Pas pour rien que côtoyer la famille avec-pas-de-partenaire donne l’impression d’être atteint d’un mal invisible. Et, logiquement, certaines personnes voudraient bien vous proposer une greffe de chum ou blonde pour vous ‘guérir’.

Voici donc de quoi vous aider à traverser le temps des fêtes en solo sans devoir être constamment gorlot!

  1. Être célibataire pendant les fêtes, ça veut dire pouvoir regarder “Love actually” ou tout autre film qui VOUS tente, tout.e seul.e, enseveli.e dans une doudou avec des chips ou du chocolat ou tiens, les deux! Bonus : personne ne vous fera sentir que le film est plate et vous aurez toutes les grignotines pour vous!
  2. Vous n’êtes pas accompagné.e pour les party mais vous savez que ce n’est pas bien grave quand vous vous remémorez ces Noëls où vous étiez avec quelqu’un dont vous n’étiez pas amoureux.se. Quel triste feeling que de commencer l’année en embrassant quelqu’un qu’on aime… bien. Honnêtement, j’aime mieux n’embrasser que mes amis et ma famille, ceux que j’aime profondément, et commencer l’année sur une note sincère, pas vous?
  3. Rappelez-vous que beaucoup de gens disent avoir trouvé l’amour de leur vie à 35, 40 voire même 50-60 ans. Comme quoi il ne faut pas désespérer! Mais j’avoue que c’est idéal que ça n’arrive pas trop tard dans la vie, histoire de pouvoir voyager et faire des sorties à deux, autre qu’aller au Carrefour Laval et au bingo.
  4. Vous n’aurez pas à faker une face de gars/fille content.e en recevant un cadeau qui vous fait juste dire: “Ça fait __ ans qu’on est ensemble et tu me donnes ça ?? Really? Coup donc, me connais-tu!?”.
  5. Le début de l’année et ses résolutions, c’est le meilleur moment de l’année pour ré-enligner ses désirs et les énoncer clairement à l’univers. Vous ne commencez pas l’année seule, nenon, vous la commencez avec la possibilité de rencontrer quelqu’un d’extraordinaire!

Voici en bonus quelques derniers conseils:

– Si vous buvez, ne conduisez pas et ne textez pas votre ex!

-Si on vous demande « Mais veux-tu ben me dire pourquoi ça n’a pas marché avec Untel/Unetelle» vous n’êtes pas obligé de répondre, vous savez? Mais vous pouvez aussi y aller d’un truc hyper malaisant du genre : “Ben il/elle  tripait pas autant sur les pieds et le médiéval nu que moi.” Ça calme les ardeurs de la curiosité généralement.

– Ne fixez pas trop sur le cousin qui annonce ses fiançailles ou la cousine qui est enceinte. Ils sont heureux et c’est correct. Le bonheur attire le bonheur, et eux aussi, ils ont probablement eu le cœur en miettes à un moment donné de leur vie. C’est chacun son tour, ce sera bien le vôtre aussi!

– Sortez de votre tête toutes les réflexions qui commencent par “J’te gage qu’en ce moment mon ex est avec ____ ___”. Who cares! Votre ex, c’est le passé et son présent n’affecte en rien le vôtre de la même façon que le bonheur des autres n’enlève rien au vôtre non plus. En plus, votre next, c’est l’inconnu, c’est super excitant ça, non?

Sur ce, je vous souhaite des festivités remplies de rires et de sourires, d’espoir et d’amour de toute sorte et n’oubliez pas la phrase la plus clichée d’entre toutes, et elle ne l‘est pas pour rien: Vaut mieux être seul.e, que mal accompagnée!

Inscrivez-vous gratuitement

Anne-Marie Dupras
Anne-Marie Dupras est humoriste, auteure (Ma vie amoureuse de marde, Une fois c't'une fille, Moments de maman, Le compagnon du cœur brisé), scénariste et conceptrice du Projet Stérone. Désormais spécialiste du « drôle de célibat », elle donne des conférences et organise des soirées pour célibataires à travers le Québec. Elle anime également depuis cette année le nouveau podcast Ma vie amoureuse de marde - le podcast Elle vient de publier un nouvel ouvrage 'Orgasmes à la carte', disponible partout.

3 Commentaires

  • Beauregard
    21 décembre 2019 19:11

    Ça m’a bien fait rire le passage : « Rappelez-vous que beaucoup de gens disent avoir trouvé l’amour de leur vie à 35, 40 voire même 50-60 ans. »
    En vouloir vous offenser, c’est un peu… simplet comme réflexion non? Le grand amour peut se trouver à tout âge! Y’a pas de date limite ni de date de péremption sur le coeur 🙂

  • Beauregard
    21 décembre 2019 19:12

    Oups je voulais écrire « sans vouloir »…

  • Stéphane Beaulieu
    23 décembre 2019 22:41

    La meilleure façon de passer le temps des fêtes seul est de regarder la télévision à History Channel pour les marathon d’émissions pour tout le temps des fêtes. Il ne faut pas non plus oublier Ciné-cadeau qui nous offre de merveilleux classique.

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire