Le sexting pour les nuls

Elle est bien loin l’époque où l’on écrivait à notre fiancé.e en trempant sa plume dans l’encre avant de coucher son désir sur un papier soigneusement choisi. De nos jours, les communications ont radicalement changé : la communication manuscrite est de plus en plus rare alors que le sexting, lui, est pratiquement devenu chose courante.

Mais en fait, c’est quoi le sexting?

C’est l’acte d’envoyer électroniquement des textes, des photographies ou encore des vidéos sexuellement explicites, aussi appelés « sextos », surtout d’un téléphone cellulaire à un autre.*

Comme ces fameux sextos sont de plus en plus populaires, voici un petit guide pour que vos envois ajoutent du piment et non des problèmes à votre vie.

À qui?

Tout d’abord, il est bien évident qu’on n’envoie ce genre de message qu’à des gens avec qui l’on entretient une relation amoureuse, sexuelle ou les deux. Ça peut paraître évident, mais considérez ceci : envoyer ce genre d’image à quelqu’un avec qui la situation n’est pas claire, sans l’en avertir et sans son consentement pourrait se retourner contre vous. Alors si vous n’avez pas envie que votre photo coquine finisse publiée sur un réseau social avec votre nom en dessous, assurez-vous que votre destinataire soit réceptif.ve à ce genre d’échange. Dans le même ordre d’idée, vérifiez toujours au moins deux fois que vous avez sélectionné le bon destinataire. Envoyer un «  Je n’arrête pas de penser à ton beau corps nu » à sa tante Berthe pourrait rendre le prochain party de noël un brin gênant. Et pas besoin de vous dire que si le/la destinataire est mineur.e et que vous envoyez des images de nature sexuelle, c’est un acte criminel. Alors avant d’appuyer sur « envoyer », assurez-vous que ce soit une bonne idée de le faire.

Quoi?

Qu’il s’agisse de messages coquins ou de photos explicites, exprimer son désir pour l’autre peut-être très excitant quand on sait bien s’y prendre. Un petit « Je pense à toi en ce moment et à ce que j’aurais envie de te faire… Ouf, ll fait chaud !» peut faire monter le désir de l’un comme de l’autre, activer l’imagination et nourrir l’anticipation de la prochaine rencontre. Les images, quant à elles, laissent moins de place à l’imagination mais encore là, tout dépend de la façon dont on s’y prend.

Comment?

Mon ultime conseil concernant les envois de photos serait d’éviter d’y inclure votre visage. Croyez-moi, peu importe ce que vous utiliserez comme méthode pour l’envoi, absolument aucune façon d’envoyer une image n’est réellement discrète, effaçable ni réversible. Il faut moins d’une seconde pour prendre une photo d’écran, ce qui est bien plus court que le délai d’effacement que clament certaines applications offrant un mode « secret ».  Soyez donc très vigilants et rappelez-vous que peu importe à qui vous envoyez votre photo, vous prenez le risque, pour différentes raisons, qu’elle devienne un jour publique. Mettez toutes les chances de votre côté en rendant votre image le plus anonyme possible. C’est un triste constat mais de plus en plus de gens, particulièrement les personnes plus âgées, se font arnaquer sous la menace que des photos nues ou explicites qu’elles ont envoyées soient publiées et/ou envoyées à leurs proches.

Mais, plutôt qu’être terrorisé,  soyez créatif et plus rien ne vous empêchera de prendre la pose! Une jolie photo d’un partie de son corps peut être très sexy, même sans visage, et il y en a même qui seront carrément excités par ce petit côté mystérieux. Vous pouvez aussi prendre une position qui ne permettra de ne voir que vos lèvres et en profiter pour les mordre ou encore les lécher sensuellement, pourquoi pas?

Finalement, je vous conseille d’y aller graduellement, comme je le suggère pour à peu près chaque aspect d’une relation amoureuse. L’idée des sextos est de créer et entretenir le désir. De la même façon qu’on échangera un french kiss avant d’opter pour une position digne du Cirque du soleil, il faut y aller non pas de façon brusque mais plutôt de manière subtile. Débutez avec des textes coquins, puis rendez-les de plus en plus chauds, selon la réaction de l’autre. Dans le même ordre idée, si ce que vous recevez de l’autre ne vous plaît pas, va trop vite à votre goût ou vous rend mal à l’aise, n’hésitez pas à le dire. Tout le monde n’a pas les mêmes goûts ni les mêmes limites et il est important que ce genre d’échange plaise autant aux deux parties, sinon à quoi bon?

Sur ce, bon sexting les ami.e.s et n’oubliez pas : soyez prudents, car vaut mieux une image qui vaut mille mots qu’une autre qui vaut mille maux!

  • source Wikipédia.

 

Inscrivez-vous gratuitement

Anne-Marie Dupras
Anne-Marie Dupras est humoriste, auteure (Ma vie amoureuse de marde, Une fois c't'une fille, Moments de maman, Le compagnon du cœur brisé), scénariste et conceptrice du Projet Stérone. Désormais spécialiste du « drôle de célibat » elle donne aussi des conférences et organise des soirées pour célibataires à travers le Québec. Elle vient de publier un nouvel ouvrage 'Orgasmes à la carte', disponible partout.

1 Commentaire

  • Benoit Gauvin
    17 octobre 2019 21:47

    Je suis adepte de ce genre de chose quand le momentum arrive à point. J’ai une facilité pour l’écriture et on me dit souvent qu’on s’y croirait. Effectivement on commence souvent par des petits inside et ça fini par beaucoup plus. Tout en restant dans le savoureux, l’exquis et le respect. Mais attention!!! La modération a bien bon goût. Trop sexter tue le sexto.

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire