Les seconds mariages ont-ils plus de chances de réussir ?

Rien ne peut prédire les chances de réussite d’un second mariage. Par contre, les leçons tirées du passé et le travail d’introspection effectué après l’échec de la première union peuvent mener à un second mariage plus serein et durable.

Mais comme dans toutes les relations humaines, chaque histoire d’amour est unique! Ainsi, la finalité d’une union repose sur une multitude de facteurs, dont le bagage combiné des deux partenaires comme l’expérience de vie, les unions précédentes, les enfants, etc.

La différence entre le premier et le deuxième mariage

De façon générale, le premier mariage est voué à la parentalité, alors que le second est davantage voué à la conjugalité ; c’est-à-dire à l’idée de trouver le bon “compagnon de vie” pour s’unir défitivement à l’autre.
Il est impossible de dire si une deuxième union sera meilleure et plus durable qu’une première, mais une chose est sûre : plus on vieillit, plus on acquiert de l’expérience, sur soi et en couple, ce qui nous permet généralement de mieux aimer.

Pour ne pas répéter les erreurs du passé et faire un meilleur choix de partenaire, il faut cependant faire ses devoirs avant de s’engager dans une nouvelle relation comme l’explique la sexologue, psychothérapeute, Josée Leboeuf.

“C’est bien connu, on reproduit souvent des schémas amoureux, avec des partenaires qui se ressemblent. Ces “paterns” amoureux infructueux cessent lorsque l’on comprend pourquoi ils se répètent. Pour ce faire, il faut prendre conscience de ses propres manquements.”

Une meilleure connaissance de soi, ou de reconstruction de soi, est donc l’une des clés de la réussite si l’on souhaite repartir sur de nouvelles bases.

Après le nécessaire travail de deuil — surtout après des années en couple — il faut oser se soumettre à de l’introspection, sans censure, pour reconnaître ses fautes à l’origine de l’échec du premier mariage, et y remédier

Encore mieux la deuxième fois?

Généralement, les partenaires qui s’engagent pour une deuxième fois le font en toute connaissance de cause et avec plus de lucidité. Ils sont souvent moins idéalistes, et plus honnêtes l’un envers l’autre, en mettant carte sur table dès le début des fréquentations. Plus indulgents, ils nourrissent moins cette idée de l’union dite “parfaite”… tout le temps!

Les défis ne sont pas moins grands pour autant — surtout lorsque des enfants font partie de l’équation.

Il faut gérer son couple (en préservant les moments d’intimité) et faire de la place à ses enfants et aux enfants de l’autre. Bref, il faut apprendre à manœuvrer au sein d’une famille recomposée ce qui nécessite une bonne dose de maturité et de compromis!

Plusieurs couples, qui en sont à leur deuxième mariage, se sont fréquentés longuement avant de se dire « oui », et ce, pour ne pas mêler l’éducation de leurs enfants à leur couple. Ils ont souvent fait maison à part durant plusieurs années, le temps que les enfants grandissent et s’habituent à la situation.

En conclusion, il est tout à fait possible de réussir un second mariage en tirant parti des erreurs du passé, en travaillant sur soi, en apprenant à mieux s’aimer, à s’accepter et à se respecter pour mieux aimer l’autre! Humilité, communication, tendresse et bienveillance sont autant d’éléments à ajouter à l’équation d’une deuxième union réussie!

Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire