Comment reprendre confiance en soi après une infidélité?

La découverte d’une relation extraconjugale crée l’effet d’une bombe sur le couple. La personne trompée vit du coup une véritable tornade émotionnelle : colère, détresse, incrédulité, incompréhension, sentiment de vengeance, etc.  

Certains n’arrivent tout simplement pas à passer l’éponge et se séparent ; d’autres parviennent à surmonter cette épreuve avec le temps, et surtout, après des heures d’introspection et de discussions sincères.

Voici quelques pistes pour reprendre confiance en soi, et en l’autre.

En parler ouvertement

Une infidélité est toujours révélatrice d’un malaise dans le couple. Il est essentiel de comprendre pourquoi vous en êtes arrivés là. Que s’est-il passé? Quelles sont les responsabilités de chacun? Comment une tierce personne a pu s’introduire dans votre relation ? Quelles attitudes, quels comportements, quelles négligences mutuelles ou déceptions ont pavé la voie à une infidélité de la part d’un des conjoints?

Pour trouver des réponses à ces questions, le conjoint infidèle doit accepter d’expliquer son geste avec le plus de sincérité possible, sans trop entrer dans les détails.

La personne trompée doit accepter d’entendre ce que l’autre a à dire. Plutôt que de se culpabiliser ou nier sa part de responsabilité, elle doit essayer d’analyser la situation le plus objectivement possible, et surtout exprimer sa douleur.

Il faut se rappeler que dans pareille situation, les deux partenaires souffrent. Le conjoint infidèle vit souvent de la honte et de la culpabilité, alors que la personne trompée a le sentiment d’avoir été trahie et de ne pas connaître celui avec qui elle vit, ou du moins, ne pas le reconnaître.

Si on reste dans la relation

Si la personne trompée décide de donner une seconde chance à son couple, le travail n’est pas terminé pour autant.

Le partenaire infidèle devra accepter de mettre un terme à sa relation extraconjugale (si ce n’est pas déjà fait) et accepter les conditions que pose son conjoint, comme mettre fin à ses 5 à 7, avoir son cellulaire sur lui en tout temps, etc. L’infidèle devra aussi faire preuve de beaucoup de regrets, de patience, de soutien et de réconfort à l’égard de la souffrance et la méfiance de l’autre.

La personne trompée, elle, devra s’abstenir d’entrer en contact avec l’amant ou l’amante, épier continuellement son conjoint ou en parler sans arrêt. Elle n’a pas nécessairement à accorder son pardon, mais si elle reste dans la relation, c’est qu’elle accepte de refaire confiance… un jour!

Restaurer la confiance

Une fois que l’on comprend mieux ce qui a pu pousser le conjoint infidèle à se lancer dans les bras de quelqu’un d’autre, et que l’on a identifié nos torts mutuels et les raisons qui ont mené à cette situation, il faut reprendre confiance en soi et en l’autre.

Pour guérir, il faut être honnête l’un envers l’autre et retrouver le plaisir de faire des choses ensemble dans l’espoir de retrouver une certaine intimité émotionnelle et sexuelle… ce qui ne se fait pas du jour au lendemain.

La restauration de la confiance variera en fonction de l’attitude des deux partenaires, bien qu’il incombe principalement à la personne qui a été infidèle de montrer patte blanche et de se montrer rassurante et repentante.

Apprendre à pardonner

Pardonner, cela ne veut pas dire oublier ou faire comme si ne c’était rien passé. Pardonner, cela veut dire faire la paix avec sa colère et mettre de côté le ressentiment que l’on ressent pour son partenaire sans nier ce qui s’est produit, en continuant de communiquer et en gardant à l’esprit que la guérison peut prendre du temps.

Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire