Rencontrer lorsqu’on vit avec un handicap

Lorsqu’on vit avec un handicap ou une invalidité, il est parfois difficile d’aller vers les autres. Alors partir à la recherche del’âme sœur peut s’avèrer une véritable épreuve. Un manque de confiance en soi, la peur de gêner, de mettre mal à l’aise ou d’être rejeté sont tout autant de barrières qui rendent les rencontres amoureuses plus ardues. Avec quelques conseils, un peu de pratique et une dose de patience, il est tout à faire possible de rencontrer la perle rare!

Dire qu’on est handicapé ou pas?

Aborder une personne qui nous plaît lorsqu’on est en fauteuil roulant, qu’on se déplace avec une canne ou des chaussures orthopédiques ou encore que l’on souffre d’une maladie chronique ou dégénérative peut certes paraître intimidant. Si ces rencontres se font en ligne, plusieurs questions se posent : faut-il mentionner son handicap? Comment? À quel moment? Est-ce qu’on l’affiche d’emblée sur sa photo de profil?

À ces questions, il y a souvent 3 stratégies à adopter :

  • Il y a ceux qui affichent leur handicap en se disant que les personnes qui les aborderont seront au courant, et donc qu’il n’y aura pas de malentendu.
  • Il y a ceux qui cachent leur handicap, mais qui mettent cartes sur table au moment de rencontrer la personne en chair et en os, au risque de subir un refus.
  • Il y a ceux qui ne cachent par leur handicap, mais qui ne le mettent pas de l’avant non plus. Ils ne l’affichent pas sur leur photo de profil, mais téléchargent des photos supplémentaires à découvrir sur leur profil. De cette façon, ils ont l’impression de se donner une chance de plus de rencontrer sans les préjugés liés à leur handicap.

Stratégies pour dénouer les a-priori

Développer sa confiance en soi : qu’on soit parfaitement valide ou handicapé, la confiance est essentielle pour rencontrer quelqu’un. Croyez en votre potentiel de séduction. Un travail d’acceptation de votre handicap peut être nécessaire afin de vous rendre psychologiquement et émotionnellement disponible à donner et à recevoir l’amour de l’autre.

Utiliser l’humour pour briser la glace : essayez de dédramatiser votre handicap pour faire comprendre à l’autre que vous êtes différent(e) à certains égards, mais capable d’une vie pleine et enrichissante. L’humour peut aider à dénouer les langues et aider l’autre à exprimer ses réticences ou ses craintes. Vous pourrez alors vous montrer rassurant(e) et expliquer en quoi votre handicap ne définit pas qui vous êtes.

Aiguiser sa patience : il se peut que vous essuyiez plusieurs déconvenues avant de rencontrer la perle rare. Soyez indulgent envers vous-mêmes. Si vous établissez un contact avec quelqu’un qui montre une ouverture, donnez-lui une chance. Il se peut que votre handicap l’intimide, mais qu’avec le temps, il/elle apprenne à passer outre.

« Il ne faut pas s’attarder au temps que ça prend pour rencontrer quelqu’un, parce que ça peut prendre des années et des années avant de trouver la bonne personne », souligne Emmanuel Lapointe qui partage sa vie avec une femme atteinte de paralysie cérébrale.[1]

Accepter les demandes d’amitié : vous cherchez l’amour, mais si une personne avec qui vous avez des interactions enrichissantes vous propose son amitié, pourquoi ne pas accepter? Parfois, l’amitié se transforme en amour avec le temps. Cependant, attention de ne pas vous créer trop d’attentes au risque d’être déçu(e).

Discuter de votre situation : vous manquez de confiance, d’expérience ou vous ne savez pas comment vous lancer, essayez d’échanger avec des gens qui présentent un handicap et qui ont réussi à rencontrer quelqu’un. Ils pourront vous guider et vous donner de précieux conseils.

Ne pas perdre espoir : il est vrai qu’il est plus difficile de rencontrer quelqu’un lorsqu’on vit avec un handicap, mais il est faux de penser que c’est impossible. Certaines personnes ne s’arrêteront pas à votre situation si la chimie passe et que vous partagez des intérêts communs.

C’est le cas de Pamela M., qui a rencontré son mari André, devenu paraplégique à la suite d’un accident de moto alors qu’il était adolescent.

« Nous nous sommes rencontrés par l’entremise d’amis communs. Le fait que André soit en fauteuil roulant ne m’a pas du tout dérangée. Il faisait de la course en fauteuil roulant ; moi du sprint sur piste. Nous avions beaucoup d’intérêts communs, et ma meilleure amie partageait aussi sa vie avec un homme en fauteuil roulant, donc pour moi ce n’était pas un problème. André était fonceur et entrepreneur. Il possédait son propre cabinet de denturologie et son handicap ne l’empêchait pas de mener une vie active. 18 ans plus tard, nous sommes mariés et avons 3 beaux enfants de 17, 13 et 7 ans », raconte-t-elle.

Vous présentez un handicap ou une invalidité? Ne vous laissez pas abattre. Vous finirez par rencontrer quelqu’un avec qui vous développerez une belle complicité qui se transformera peut-être en amour. Soyez patient(e) et indulgent(e) envers vous-mêmes et envers les autres. La perle rare, pour qui votre handicap passera au second plan, et avec qui vous pourrez établir une relation d’égal à égal est peut-être là quelque part. Il ne tient qu’à vous de la trouver!

Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement
[1] https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/764834/conseils-trouver-amour-en-ligne-handicap-devotee-vie-autonome-sexy-able

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire