Ce que les gens s’imaginent sur le célibat versus la vraie vie de célibataire

Le célibat… vie de liberté et océan de possibilités où l’on baigne avec bonheur? Les célibataires font l’objet de plusieurs idées reçues sur le fait de vivre seuls. On dit qu’ils sont libres, qu’ils n’ont aucune vie sexuelle ou au contraire une sexualité débridée. Ils sont aussi égoïstes et centrés sur eux-mêmes, etc. Mais qu’en est-il exactement?

Il faut d’abord faire la différence entre le célibat choisi et le célibat subi. Certains font le choix d’être célibataire (non, leur vie n’est pas rose tous les jours), mais ils ont choisi de vivre seuls. Cela ne veut pas dire qu’ils ne font pas l’objet de commentaires et d’idées reçues sur le célibat, bien au contraire!

Et il y a ceux qui sont célibataires en attente de trouver la perle rare. En plus d’être victimes de clichés sur le célibat, ils doivent composer avec les frustrations et les déceptions liées à la quête de trouver la perle rare.

Mythe no. 1 : le célibataire est libre

Au sens propre du terme, le célibataire est libre. C’est un fait. Il peut aller et venir à son aise. Il peut coucher avec qui il veut. Il n’a pas d’attaches sentimentales ou émotives (à l’exception de son ou ses enfants, le cas échéant).

Mais, bien que cette liberté soit souvent magnifiée par les gens en couple, elle demeure bien relative si la personne célibataire ne l’est pas par choix et qu’elle préférait de loin être en couple. Cette personne vous dira probablement : “Libre de quoi? De dormir seule? De passer des soirées à m’ennuyer alors que tous mes amis sont en couple?”

Là est bien le cœur du problème puisque le célibat ne relève pas souvent d’un choix assumé et vécu avec plaisir, en toute conscience. Beaucoup de célibataires décident seulement de faire contre mauvaise fortune bon cœur et de faire ce qu’ils veulent, quand ils le veulent, sans avoir de compte à rendre… et c’est tant mieux pour eux! Mais, ils ne sont pas libres pour autant.

Mythe no. 2 : le célibataire n’a pas de sexualité ou une sexualité débridée

Beaucoup s’imaginent que les célibataires n’ont aucune vie sexuelle ou au contraire une sexualité débridée.

La réalité est entre les deux.

On ne peut pas généraliser. Devant la difficulté de faire des rencontres, certains vivent une période de néant au niveau sexuel, alors que d’autres en profitent pour se faire plaisir, pas toujours par goût de la luxure, mais pour laisser une chance à une relation de se développer.

Et non, les célibataires ne sont pas tous des bêtes assoiffées de sexe! Tout comme ceux qui sont en couple d’ailleurs!

Mythe no.3 : le célibataire est égocentrique

Aux dires de certains, le célibataire mènerait une vie autocentrée, régie par son seul plaisir. Oui, mais par la force des choses. Si la vie de célibataire est organisée autour de sa personne, ce n’est pas par pur égoïsme, mais bien consécutif de sa situation sociale… temporaire ou définitive.

On peut ainsi affirmer que les célibataires sont naturellement plus égoïstes que les personnes mariées sans enfant, qui elles sont plus égoïstes que les personnes mariées avec enfants, car chacun de ces états est plus impliquant que le précédent. Cela n’a pas de sens. Être célibataire ou sans enfant n’induit pas une attitude égoïste. Quel que soit sa situation, on peut être là pour les autres, à l’écoute et faire preuve de bienveillance.

Bref, l’herbe semble toujours plus verte ailleurs. Lorsqu’on est en couple, on peut s’imaginer que le célibataire a tout le loisir de profiter de la vie, alors que le célibataire lui a l’impression de ne pas vivre pleinement sa vie, d’être en attente de l’âme sœur pour recommencer à respirer et à profiter à plein de sa liberté! 

Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire