Je suis amoureux de mon employé ou de mon patron, comment gérer la situation?

On ne peut pas empêcher un cœur d’aimer, mais tomber amoureux au travail peut s’avérer une aventure périlleuse! La plupart du temps, les conflits liés aux romances qui se développent entre deux employés de même niveau sont rares et l’impact sur l’entreprise moindre. Toutefois, lorsqu’il y a un rapport hiérarchique, c’est plus problématique.

Comment faire pour gérer ce puissant mélange de pouvoir et de sentiments, sans qu’il explose et cause des dommages à l’une ou l’autre des parties ou aux deux partenaires impliqués?

Un amour partagé?

Vous avez le cœur qui palpite à la vue d’un collègue? Avant de commencer à échanger des regards brûlants (ce qui n’est pas nécessairement une bonne idée au travail), assurez-vous que vos sentiments sont partagés. C’est encore plus vrai lorsque l’un des deux est en position d’autorité.

Si les sentiments ne sont pas partagés, les comportements pourraient être vécus comme du harcèlement. Pour évaluer l’intérêt, il est préférable de lancer une invitation à l’extérieur du travail. La réponse donnera déjà une bonne indication. Si c’est positif, il faut en profiter pour découvrir l’autre en dehors du travail et s’organiser pour connaître ses intentions — célibataire ou non? Aventure d’un soir ou relation à long terme?

Peser le pour et le contre

Avant de s’engager dans une relation avec un collègue, un patron ou un employé dans le cas d’un supérieur, il faut garder la tête froide (même si c’est difficile) et prendre le temps d’évaluer les tenants et les aboutissants d’une telle relation.

Comme les risques de ruiner votre réputation, votre carrière et vos rapports avec vos collègues et vos supérieurs sont bien réels, mieux vaut penser aux conséquences avant d’ouvrir la porte à ce type d’idylle, sans pour autant mettre une croix sur la possibilité de développer une relation amoureuse au travail.

Rapport hiérarchique? La vigilance est de mise

Le risque de favoritisme, la jalousie des autres employés ou même la crainte que le subalterne engagé dans une histoire d’amour avec le patron soit privilégié sont autant de facteurs qui peuvent rendre le climat de travail difficile, voire conflictuel, et ce, même si les deux tourtereaux font preuve de discrétion et de professionnalisme.

Un sentiment général d’iniquité ou un malaise plus grand peuvent être vécus plus intensément au sein des petites entreprises en raison de la proximité des employés et des départements.

Déclarer son amour ou non?

La dernière chose que l’on souhaite lorsqu’on développe des sentiments pour quelqu’un au travail, c’est que cela se sache. Pourtant que vous le vouliez ou non, les autres finiront par s’en rendre compte, et plus vite que vous ne le croyez!

Quand vous sentez que votre couple est légitime, c’est le temps de sortir du placard. Si on parle d’une relation entre collègues, il est sage de suivre les règles de bienséance et d’aviser d’abord son ou ses supérieurs, puis les collègues proches.

Si on parle d’une relation entre un patron et un subalterne, il est plus prudent de divulguer la nature de la relation aux ressources humaines ou à un supérieur hiérarchique. Si les choses se gâtent ou prennent une mauvaise tournure, il s’agira d’une garantie pour les deux parties.

Être conscient des risques

Peu importe s’il s’agit d’une relation entre collègues ou entre un cadre et un employé, cela provoque inévitablement des tensions au travail. Il faut en être conscient.

Lorsqu’on flirte, ou que l’on entretient une relation intime avec son patron, les risques et les conséquences sont plus importants. Si le subalterne obtient une promotion, les autres penseront automatiquement que la promotion lui a été accordée non pas grâce à ses compétences, mais en raison de sa relation intime avec le patron.

Pour le cadre supérieur en cause, la situation n’est pas plus rose.

Plusieurs entreprises indiquent clairement leur désaccord avec ce type de relation. Comme elles sont très mal perçues par la haute direction, un cadre qui s’éprend d’un subalterne risque de voir sa carrière plafonner.

Dans certains cas, les relations sont même interdites et qui s’y adonne risque des conséquences qui peuvent aller jusqu’au congédiement. Mieux vaut donc se renseigner sur les politiques de l’entreprise avant d’entamer une relation avec son patron ou l’inverse!

Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire