Il/elle embrasse mal, que faire?

Vous venez de rencontrer quelqu’un qui vous plaît vraiment beaucoup, mais ses baisers vous déplaisent?  C’est une situation décevante certes, mais avant de juger de la qualité d’un partenaire à sa façon d’embrasser, il y a toujours moyen de déterminer ce qui vous déplaît et d’en parler ouvertement avec tact et diplomatie.

Voici quelques pistes de réflexion sur le baiser et ses nombreuses déclinaisons!

Entrer dans l’intimité de l’autre

Embrasser, c’est inviter et être invité(e) dans l’intimité de l’autre. S’embrasser n’est donc pas une compétition, mais une rencontre privilégiée qui permet à deux partenaires de se découvrir mutuellement, en douceur, et autrement que par le contact de la peau.

« Embrasser est un art. Il implique d’apprivoiser l’autre dans un contact graduel. Cela commence par un contact des lèvres pour évoluer lentement vers le contact des langues. La langue doit doucement entrer en contact, pénétrer l’autre lentement. Un contact rapide et profond dans un premier temps sera perçu comme envahissant et non respectueux, parfois même agressant, comme entrer chez quelqu’un en défonçant la porte plutôt que de frapper, attendre qu’on ouvre, qu’on nous accueille et qu’on nous invite à entrer » explique la sexologue et psychothérapeute, Sylviane Larose.[1]

Quoi faire si la chimie n’opère pas?

Identifiez ce qui vous déplaît dans les baisers de votre partenaire. Est-ce que ses lèvres sont trop pincées ou son contact trop brutal? Est-ce qu’il/elle vous envahit avec sa langue ou vous mordille trop fortement les lèvres?

« Un partenaire trop pressé, trop envahissant qui prend toute la place dans la bouche de l’autre n’éveillera pas le désir, il sera plutôt bousculant et dérangeant » affirme la sexologue et psychothérapeute.[2]

Comme le baiser contribue au développement et au maintien de l’intimité, mieux vaut aborder la question rapidement pour éviter les dérapages et une escalade de la frustration qui pourraient donner lieu à de l’évitement ou à des paroles assassines du genre « tu embrasses mal », « tu tournes trop vite » ou « tu m’étouffes avec ta langue ».

Abordez la question avec délicatesse

Au lieu de dire d’emblée ce qui vous dérange dans sa façon de vous embrasser, vous pourriez vous renseigner à propos de ce qu’il/elle aime lorsque vous, vous l’embrassez, puis expliquer à votre tour ce que vous aimez dans sa façon de faire et ce qui vous excite dans un baiser en général.

Vous pourriez par exemple lui dire : « J’aime bien quand tu fais ça, mais j’adorerais que tu m’embrasses profondément et lentement » et montrez-lui l’exemple d’un baiser langoureux digne de ce nom.

Dites-vous que la majorité du temps, on embrasse l’autre comme on aimerait être embrassé. Rien n’est perdu donc, si les deux partenaires prennent le temps de se parler de leur désir et leurs envies pour mieux s’apprivoiser!

Gardez l’esprit ouvert

Le baiser, c’est comme une valse, ça se danse à deux. Peut-être que vos goûts et techniques diffèrent un peu, mais que vous pouvez vous ajuster mutuellement ou encore vous initier à une autre façon d’embrasser.

« Lorsque j’ai connu Jean-Philippe, il adorait m’embrasser intensément avec la langue. J’ai toujours eu de la misère avec ça, sauf lorsque je fais l’amour de façon passionnée. Il a tellement insisté que j’ai fini par aimer ça. Il a dû ralentir le rythme des tournis de langue, par contre, parce que c’était trop pour moi (rire), mais au final, son enthousiasme m’a convaincue » raconte Sonia M. en riant.

N’y voyez pas nécessairement un signe du destin

Lorsque l’un des deux partenaires sort d’une relation à long terme avec quelqu’un, il n’est pas impossible non plus qu’il/elle soit habitué(e) à un certain style ou qu’il/elle soit mal à l’aise ou trop empressé(e).

Sa façon de vous embrasser ne veut pas nécessairement dire qu’il/elle ne sait pas comment s’y prendre.

« J’adore le “French Kiss” dans le vrai sens du terme, c’est-à-dire lorsqu’un homme joue avec ma langue en la chatouillant doucement. Quand j’ai rencontré mon chum, il me donnait des bécots de “mémé” sans la langue. Je le prenais très mal. J’avais l’impression de le dégouter, jusqu’à ce que je lui en parle doucement et qu’il m’avoue que c’était probablement par habitude parce que son ex trouvait l’échange de salive répugnante », affirme Josée T. en couple avec son beau Gabriel depuis un an et demi.

Bref, embrasser, c’est exprimer son désir pour l’autre sans en faire tout un plat technique. En plus d’être une source de plaisir, le baiser nous fait libérer de l’ocytocine, une hormone qui diminue l’anxiété et nous rapproche de notre partenaire. Toutes les raisons sont donc bonnes pour prendre plaisir à s’embrasser… mutuellement!

Par Marie-Claude Veillette

[1] https://votresexologue.com/data/documents/Sembrasser…ou-sembraser.pdf

[2] https://votresexologue.com/data/documents/Sembrasser…ou-sembraser.pdf

Inscrivez-vous gratuitement

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire