Explorer sa bisexualité sur Réseau Contact

Vous partagez votre vie avec une personne du sexe opposé, mais avez envie d’explorer votre bisexualité? Que vous soyez en couple ou non, il se peut que vous ayez envie de rencontrer quelqu’un du même sexe si vous êtes hétérosexuel(le) ou du sexe opposé si vous êtes homosexuel(le). De nos jours, de plus en plus de gens refusent les étiquettes et ne se positionnent plus exclusivement hétérosexuel ou homosexuel. Pourquoi donc se priver d’explorer cette attirance pour des personnes des deux sexes? Réseau Contact regorge de célibataires et de couples ouverts à tenter différentes expériences et rencontres. À vous de les découvrir!

Être bisexuel(le) et en couple  

Suzie B. a 31 ans. Elle est en couple avec Ian depuis 4 ans et n’a pas d’enfant. Ouvertement bisexuelle et honnête envers son partenaire, elle concilie sa vie de couple avec ses envies ponctuelles de faire l’amour avec une femme.

« Depuis le début, Ian accepte le fait que je couche avec des femmes, à condition qu’il soit présent, qu’il participe ou non. Ça fait partie de notre entente comme couple. J’ai déjà fait la rencontre de partenaires sur Réseau Contact avec qui j’ai eu des rapports sensuels et sexuels », explique la jeune femme.

Caroline G. n’a pas eu le même courage que Suzie B. La femme de 45 ans n’a jamais réussi à avouer à son partenaire de vie depuis 15 ans ses envies de coucher avec des femmes.

« Je ne le pense pas capable de faire la part des choses entre amour et désir. C’est donc avec regrets que je vis des expériences bisexuelles à son insu lorsque l’occasion se présente. J’aimerais pouvoir être franche avec lui, mais pas au point de mettre ma vie de couple en péril. »

Contrairement à d’autres qui découvrent leur bisexualité à l’adolescence, c’est plutôt à l’âge adulte qu’elle a ressenti sa première attirance envers une femme.

« J’avais bu et, comme c’est souvent le cas lorsque j’ai pris quelques verres, les inhibitions tombent. C’est lors d’une soirée entre amis un peu arrosée que j’ai réalisé que j’aimais les femmes… mais aussi les hommes. Pas dans un ratio 50/50, mais à divers degrés. À 45 ans, je m’autorise à vivre ce que j’ai à vivre et à ne plus catégoriser la sexualité. »

Est-ce plus difficile d’explorer sa bisexualité lorsqu’on est un homme?

Ce n’est pas nécessairement plus difficile, mais c’est socialement moins bien accepté.

Une enquête réalisée en 2016 par le magazine Glamour révélait que 63 % des femmes, soit environ les deux tiers des femmes « ne sortiraient pas avec un homme qui a déjà couché avec un autre homme ». [1]

« Les femmes considèrent souvent les hommes bisexuels comme volages, alors que ça n’a rien à voir » affirme Léo P. un homme bisexuel de 28 ans. « C’est un peu comme si on nous disait qu’il fallait soit être homosexuel ou hétérosexuel. Ce n’est pas parce que je suis bisexuel que je couche avec n’importe qui pour autant. J’aime les deux sexes et je suis très sélectif, mais je suis souvent victime de préjugés de la part des femmes que je rencontre », déplore-t-il.

Les femmes hétéros qui sortent avec des hommes bisexuels sont, pour leur part, souvent jugées, affirme l’auteure du livre Women in Relationships with Bisexual Men.

« Ces femmes nous ont dit qu’elles entendaient souvent des questions du type : “Qu’est-ce qui ne va pas chez toi pour avoir envie d’être avec un homme bisexuel? » ; “Tu ne peux pas te trouver un mec normal?” ; “Tu as été abusée sexuellement dans ton enfance?” À nouveau, les femmes sont perçues comme étant à l’origine du “problème” », affirme Maria Pallotta-Chiarolli qui a recueilli les déclarations de 79 femmes australiennes en couple avec des hommes bisexuels.[2]

Des mythes qui ont la vie dure

Lorsqu’il est question de bisexualité, on entend parfois des commentaires comme “c’est un homosexuel qui ne s’assume pas” ou “elle veut le beurre et l’argent du beurre” alors qu’il s’agit d’une véritable orientation sexuelle qui serait innée au même titre qu’être droitier ou gaucher.

Peu importe son orientation sexuelle ou l’étendue de ses fantasmes personnels, la seule chose qui compte, c’est de s’assumer pleinement et d’avoir le courage d’explorer ses envies. Vous n’êtes pas seul(e). Il suffit de vous ouvrir aux autres pour faire de belles rencontres.

Sur le même sujet, lisez notre article « Suis-je bisexuel(le)? »

[1] https://www.glamour.com/story/glamour-sexuality-survey

[2] https://www.vice.com/fr_ca/article/xyj4d7/sortir-homme-bisexuel-femme-heterosexuelle

Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement

Réseau Contact
Réseau Contact et ses experts en rencontre répondent à vos questionnements en matière de relations interpersonnelles et amoureuses.

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire