Le coup de foudre ;
mythe ou réalité?

Le fameux coup de foudre ; est-ce un phénomène réel ou une simple illusion de l’amour? À ce chapitre, il y a le clan des sceptiques et celui des convaincus. Ceux qui prétendent avoir vécu un coup de foudre racontent avoir ressenti une attirance soudaine et irrésistible et des symptômes physiques incontrôlables. Le cœur s’emballe, les joues rougissent, les mains deviennent moites, le cerveau ne fonctionne plus normalement. Réflexions sur ce phénomène auquel il est difficile de résister une fois sous l’emprise de Cupidon!

Une émotion qui domine la raison

C’est ce qu’a éprouvé Florence L. lorsqu’elle a rencontré François M. de façon imprévue lors d’un tournage pour une émission de télé. Le temps d’un instant, il lui a paru étrangement familier. À ce moment-là, elle a même pensé avoir trouvé l’âme sœur.

« L’attirance que j’ai ressentie, jusqu’à en avoir des symptômes physiques, m’a complètement bouleversée. C’était pire pour lui. Il était incapable de se concentrer pour le tournage. Il en perdait son latin. L’équipe technique était à cran. Et moi, j’étais dans un état second », raconte la jeune femme en riant.

Le lendemain, François M. lui laisse un message brûlant de passion sur son cellulaire.

« J’étais en couple et heureuse, mais malgré tout, je n’ai pas pu résister à l’appel du désir. J’étais convaincue que j’allais passer à côté de mon destin. Notre idylle a été brève, mais fulgurante. »

Personne n’est à l’abri

De nombreuses études psychologiques révèlent que les hommes seraient plus susceptibles que les femmes de ressentir un amour soudain — qu’on appelle le coup de foudre. La spécialiste en anthropologie biologique, Helen Fisher, explique que les hommes sont très visuels. Par conséquent, leur « système romantique » se déclenche rapidement lorsqu’ils rencontrent une femme attirante.

« Les femmes sont les gardiennes de l’œuf, ce qui les rend plus prudentes en amour », explique-t-elle.[1]

Malgré tout, le coup de foudre peut frapper n’importe qui. Ceux qui s’y attendent le moins sont souvent frappés de plein fouet. Plusieurs croient alors qu’il s’agit de l’amour avec un grand « A » et sont prêts prêts à tout balancer pour vivre cette passion dévorante.

Une réaction chimique

Si les sentiments ressentis lors d’un coup de foudre sont bien réels, ils sont davantage de nature chimique qu’amoureux! Lors dudit coup de foudre, notre cerveau libère des molécules de bonheur comme la dopamine, de l’ocytocine et des endorphines, ce qui peut nous donner l’impression de tomber amoureux.

Pierre C. peut en témoigner.

« J’étais un célibataire endurci. Pour la première fois depuis longtemps, je me retrouvais assis à un bar avec un ami. C’est là que je l’ai vue. Une femme superbe et athlétique. J’étais sous le choc. Je me suis tout de suite dit : “C’est elle.” »

Sous l’emprise du coup de foudre — qui produirait un effet euphorique comparable aux effets de la cocaïne —, les deux tourtereaux ont vécu une passion intense qui, à la grande surprise de leurs proches, s’est transformée en amour au fil du temps.

« Nos intérêts et nos valeurs communes ont fait en sorte que nous avons réussi, Alexandra et moi, à sortir de cette bulle et à entrer en relation pour de vrai. Avec du recul, on réalise que l’excitation du début avait complètement modifié notre perception de l’autre. Nous avons repris notre relation depuis le début, sur des bases nouvelles, plus proches de la réalité. » raconte Pierre C.

Est-ce possible que l’on confonde forte attirance et coup de foudre?

Disons que c’est un peu la même chose puisque pour subir un coup de foudre, il faut que l’apparence physique de l’autre nous plaise, il faut trouver sa personnalité désirable et il faut sentir que c’est réciproque.

Pour tomber en amour, il faut aussi qu’il y ait une attirance certaine.

Bref, qu’il s’agisse ou non d’un coup de foudre, les premiers mois d’une relation nous portent assurément à idéaliser l’autre. Ce n’est que lorsqu’on enlève nos lunettes roses qu’on entre réellement en relation et que l’on parvient à développer une relation amoureuse solide!

Par Marie-Claude Veillette

[1] http://www.journaldemontreal.com/2015/04/21/une-etude-prouve-que-le-coup-de-foudre-existe-vraiment

Inscrivez-vous gratuitement

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire