5 choses à éviter après une rupture

Entretien avec la sexologue clinicienne et psychothérapeute, Vanessa Forgues

Une rupture amoureuse est toujours difficile à vivre, surtout lorsque l’on est la personne laissée ou que l’on n’a pas vu venir le coup. La douleur et la trahison ressenties varient d’une personne à l’autre en fonction de plusieurs facteurs comme la durée de la relation, le contexte entourant la rupture et la présence d’enfants au sein du couple par exemple.

La sexologue clinicienne et psychothérapeute, Vanessa Forgues, décortique certains comportements qui retardent le processus de deuil.

 Rester ami avec son ex

Ce n’est pas un non à tout prix, mais il est souvent préférable de s’éloigner un peu pour faire son deuil, comme l’explique Vanessa Forgues, sexologue.

“On ne peut pas faire partie du problème et de la solution en même temps. Il faut prendre un certain recul et se donner du temps pour gérer la rupture. Une fois le processus de deuil avancé, et dépendant de la façon dont s’est terminée la relation, il est parfois tout à fait possible de demeurer ami avec son ex. Il faut par contre s’interroger sur nos motivations à vouloir garder le contact en se demandant : pourquoi est-ce que je veux rester ami (e) avec mon ex? Comment réagira mon/ma futur (e) conjoint(e) le temps venu? Etc.”

Si des enfants sont nés de cette union, il est préférable de rester en bons termes et d’être capable de se parler pour le bien des enfants précise la sexologue.  

Essayer d’avoir des nouvelles de son ex par personne interposée

Lorsque l’on a aimé quelqu’un, c’est normal et sain de vouloir prendre de ses nouvelles —  de façon générale —  par simple curiosité. C’est une façon de se séparer en douceur.

À court terme, lorsqu’une relation vient tout juste de se terminer, c’est autre chose.

“C’est préférable de se concentrer sur soi. Vouloir avoir des nouvelles de son ex pour savoir : s’il ou elle est couple… s’il ou elle parle de moi… vous l’aurez deviné, ce n’est pas particulièrement sain. Ce comportement risque de vous faire plus de mal que de bien.”

Tout envoyer valser

Démissionner de son travail ; vendre sa maison ou quitter son appartement, bref avoir envie de tout quitter pour recommencer…

“Après une rupture, ce n’est pas nécessairement le meilleur moment pour prendre des décisions sur un coup de tête”, affirme Vanessa Forgues, sexologue. Elle précise qu’il faut prendre du recul et prendre soin de soi.

“Il est normal d’éprouver un besoin de liberté, mais comme l’isolement n’est pas réellement souhaitable, tout plaquer et partir à l’autre bout du monde n’est peut-être pas la meilleure façon de panser sa blessure.”

Si la douleur est trop vive, il faut accepter d’être en convalescence ou demander l’aide d’un professionnel qui vous aidera à réapprendre à vivre normalement, petit à petit, un peu comme on réapprend à marcher après un accident.

Se servir des réseaux sociaux pour espionner son ex

Rester “ami” sur Facebook ou visiter compulsivement la page Facebook de son ex-conjoint(e) retarde la guérison.

“Ce n’est pas facile, mais il est souvent nécessaire de s’éloigner de son ex, notamment sur les réseaux sociaux pour faciliter le processus de reconstruction. Vous n’êtes pas obligé de supprimer toutes les traces de son passage dans votre vie. Vous pouvez par exemple mettre les photos et souvenirs dans une boîte que vous rangez quelque part. Vous déciderez ce que vous avez envie d’en faire lorsque aurez surmonté votre peine. Qui sait, vous aurez peut-être envie de les revoir.”

Ne cherchez pas non plus à croiser votre ex, à le/la contacter par texto, courriel ou téléphone, ou encore à organiser votre emploi du temps en fonction du sien au risque de retarder votre guérison. Concentrez-vous sur vous.

Se remettre en couple trop rapidement

Il faut résister à la tentation de combler le vide laissé par la rupture.

“Il y en a qui passe d’une relation à une autre parce qu’ils ont fait leur deuil de l’autre alors qu’ils étaient encore en couple. Peu importe votre situation, l’important c’est de faire votre travail de deuil avant de vous embarquer dans une nouvelle histoire d’amour. Il faut se donner le droit d’avoir de la peine et de la vivre pleinement” de dire la sexologue.

Certains vont se réfugier dans le travail ou les loisirs pour se garder ultra-occupés et ainsi endormir la douleur. C’est correct. Mais pour aller mieux, il faut aussi s’asseoir avec sa peine et faire le bilan de la relation qui se termine, conseille Vanessa Forgues.

“Où en suis-je? Qu’est-ce que j’ai aimé dans la relation qui vient de se terminer? Qu’est-ce que j’ai moins aimé? Qu’est-ce que je veux pour ma future relation? Il faut s’interroger sur ce qui a causé l’échec de la relation et prendre des résolutions pour ne pas répéter le même pattern.”

Bref, faites le bilan, prenez soin de vous et surtout, écoutez vos sentiments. Si vous êtes prêts à vous investir dans une nouvelle relation, allez-y. Si vous avez besoin de temps, prenez-le. Si vous avez besoin d’aide pour vous en sortir, demandez-en pour mieux rebondir et retrouver l’amour!

Par Marie-Claude Veillette

Inscrivez-vous gratuitement

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire