Les 10 commandements du premier rendez-vous – Partie 2

Vous avez lu les 5 premiers ici, voici la suite des 10 commandements du rendez-vous amoureux, de quoi vous éviter les faux pas et de détecter ceux que la personne devant vous est peut-être en train de faire!

  1. Des projets communs, tu ne feras pas.

On décroche du passé puisqu’il est là où il devrait être, derrière nous, mais on ne plonge pas tête première dans le futur en quatrième vitesse non plus! Tentez plutôt d’être le plus possible dans le moment présent.

Au cours d’un tout premier rendez-vous, il est plus que prématuré de dire des choses comme: «Je pense à ça, cet été, je prévoyais d’aller en camping… Aimes-tu ça, toi, la nature?» ou encore : «J’ai une amie qui se marie dans deux mois et je n’ai toujours trouvé personne pour m’accompagner…». Même si c’est probablement dit avec les meilleures intentions du monde, ce n’est tout simplement pas le moment. Parler d’un futur commun trop tôt, ça fait peur, ça fait un peu désespéré, et ça fait surtout que vous n’êtes pas là, vous êtes là-bas. Revenez. Vous n’êtes ni avant, ni après. Vous êtes là. Ici et maintenant.

  1. Des photos de tes descendants tu ne montreras pas.

Si vous avez des enfants et/ou des petits-enfants, c’est certain que vous les aimez, que vous en êtes fier et que vous les avez à l’esprit très souvent (surtout s’ils vous attendent dans l’auto!), mais au cours d’un rendez-vous qui se veut romantique, pas besoin de les mettre dans les oreilles, les yeux ni la tête de l’autre. C’est déjà toute une entreprise d’être face à une personne qui nous est somme toute étrangère, pas besoin de ramener les autres êtres de son existence à tout moment sur la table. Ça peut faire peur mais ça peut aussi être ennuyant, particulièrement pour quelqu’un qui n’a pas d’enfant. Je ne dis évidemment pas qu’il faut masquer le fait qu’on a des enfants, mais gardez ça pour un autre moment, à moins que l’autre ne vous en parle. Et encore là, répondez à ses questions, puis ramenez-le sur le sujet le plus important: vous deux.

  1. De faire des allusions sexuelles tu tabstiendras.

C’est possible que vous en soyez à votre première rencontre depuis un moment et que la personne qui se trouve devant vous vous plaise beaucoup. Eh oui, ça se peut que vous ayez des images sexuelles plein la tête, et peut-être même plein le pantalon. Mais gardez-vous une petite gêne parce que le désir, c’est quelque chose qui se cultive et qui doit prendre naturellement de l’ampleur. Et n’oubliez pas qu’une part de mystère n’a jamais fait de mal à personne. Des allusions trop crues et des malaises, à l’opposé, peuvent anéantir toutes vos chances de réussite!

On évite les «En tout cas, j’te regarde, pis j’te ferais pas mal!» et on remplace ça par: «T’es encore plus jolie que sur ta photo!»

  1. De ta mère tu ne parleras pas.

Que vous l’aimiez tout plein ou que vous l’enduriez juste parce que vous êtes de la même famille, votre mère ne devrait pas être un sujet de conversation récurrent lors d’un premier rendez-vous (et même lors des deux ou trois qui suivront!). Parler de votre mère, ça donne une impression d’immaturité peu séduisante, et c’est tout sauf pertinent lors d’une date. Est-ce que vous auriez demandé à votre mère de vous accompagner à ce rendez- vous? Bien sûr que non. (Si vous avez répondu oui, ce n’est pas des conseils qu’il vous faut, c’est une psychanalyse.)

  1. De payer ta facture tu noublieras pas.

Comme je l’ai déjà exprimé ici, je crois que chacun devrait payer pour soi lors d’une première rencontre. Ça évite les situations où l’on a l’impression de devoir quelque chose à l’autre, ainsi que les discussions sur l’égalité hommes-femmes, etc. Apportez de l’argent comptant (au cas où vous tomberiez sur les trois ou quatre commerces moyenâgeux qui n’acceptent toujours pas les paiements par carte) et payez pour vous-même. En mode séduction, les bons comptes font les bonnes rencontres.

  1. À la fin du rendez-vous, chez toi tu rentreras.

Là-dessus, les opinions divergent, mais je persiste à croire qu’un premier rendez-vous devrait se finir chacun chez soi. Même si vous avez passé une soirée exceptionnelle, vous lancer dans le lit (ou sur le comptoir de cuisine) de l’autre ne vous aidera pas à vous démarquer du lot, au contraire. Envie, hormones et désir auront beau être au rendez-vous, rappelez-vous que quelqu’un qui vous plaît aura envie de vous revoir si vous lui plaisez aussi.

Vous avez l’impression que vous abstenir de passer à l’acte met en jeu vos chances de vous revoir? Raison de plus pour rentrer chez vous tout(e) seul(e), non?

Sur ce, je vous souhaite de bons premiers rendez-vous qui, sait-on jamais, se transformeront peut-être en deuxième, puis troisième, puis quatrième…. 💓

Envie de sortir pour la Saint-Valentin?
‘Viens faire l’humour’ avec Anne-Marie Dupras. Pour en savoir plus et vous inscrire, cliquez ici.

Inscrivez-vous gratuitement sur Réseau Contact! 

Anne-Marie Dupras
Anne-Marie Dupras est humoriste, auteure (Ma vie amoureuse de marde, Une fois c't'une fille, Moments de maman, Le compagnon du cœur brisé), scénariste et conceptrice du Projet Stérone. Désormais spécialiste du « drôle de célibat », elle donne des conférences et organise des soirées pour célibataires à travers le Québec. Elle anime également depuis cette année le nouveau podcast Ma vie amoureuse de marde - le podcast Elle vient de publier un nouvel ouvrage 'Orgasmes à la carte', disponible partout.

2 Commentaires

  • Yves Guitet
    3 février 2020 22:28

    C’est génial !

  • Steph
    4 février 2020 10:52

    Mais c’est tellement évident… Il faut être définitivement déconnecté de la vie si on fait tout le contraire. Mais dirait, ceux qui font le contraire, laissez-les faire. ça va nous éviter de nous ramasser avec des gens déconnecté de la vie.

Entrez votre commentaire

Entrez un commentaire